romain duris

Romain Duris

Biographie


Romain Duris est né le 28 mai 1974 à Paris

Issu d'une famille d'artistes, Romain Duris intègre après le bac une école de dessin. Mais il est bientôt repéré dans la rue par un directeur de casting à la recherche des héros du Péril jeune, téléfilm réalisé par Cédric Klapisch dans le cadre de la série d'Arte Les Années lycée en 1993. Le succès de ce portrait de groupe - dans lequel figurent également les débutants Vincent Elbaz et Hélène De Fougerolles - est tel que le film sort en salles deux ans plus tard. Entre-temps, Duris apparaît dans Frères : la roulette rouge (1994), un téléfilm signé par un autre cinéaste prometteur, Olivier Dahan.

Look débraillé, sourire charmeur, et de l'énergie à revendre... Romain Duris ne tarde pas à devenir l'un des comédiens les plus populaires de sa génération. Sollicité par la jeune garde du cinéma français (Kounen, Graham Guit), il retrouve Dahan pour le sombre Déjà mort, mais devient surtout l'acteur-fétiche de Klapisch : glandeur à dreadlocks dans Chacun cherche son chat (1996), il incarne le père de... Belmondo dans le film d'anticipation Peut-être (1999). Une forte complicité se noue également avec Tony Gatlif, qui l'emmène en Roumanie à la découverte du monde gitan dans Gadjo Dilo, avec au bout de cette quête initiatique une nomination au César du Meilleur espoir en 1999.

En 2002, l'énorme succès de L'Auberge espagnole, comédie de Klapisch qui relate le quotidien d'une bande d'étudiants Erasmus, marque un tournant dans la carrière de Romain Duris. S'il continue d'être à l'affiche de premiers films audacieux, d'Osmose au quasi-expérimental Shimkent hotel en passant par 17 fois Cécile Cassard, il prend désormais part à des projets de plus grande ampleur : donnant la réplique à Adjani dans Adolphe, il enfile le costume de gentleman cambrioleur dans la superproduction Arsène Lupin (2004). Toujours fidèle à Tony Gatlif (Exils) et à Klapisch (Les Poupées russes, Paris), il impressionne dans De battre mon coeur s'est arrêté d'Audiard (2005) : fébrile et habité, il interprète un agent immobilier véreux sauvé par le piano.

Irrésistible dans ses rôles de "bobo" décalé et séducteur (Dans Paris, L'Age d'homme... maintenant ou jamais, L'Arnacoeur), Romain Duris s'embarque également dans des projets aussi divers que le film à costumes Molière (2007) de Laurent Tirard, l'adaptation du roman fantastique Et après (2008) - son deuxième long métrage anglophone après CQ (2003) - et le très sombre Persécution (2009) de Patrice Chéreau, oeuvre pour laquelle il partage l'affiche avec Charlotte Gainsbourg et Jean-Hugues Anglade. Deux ans après avoir retrouvé Klapisch à Paris en 2008, il s'approche de Catherine Deneuve et Marina Foïs pour mieux s'en éloigner dans L'Homme qui voulait vivre sa vie d' Eric Lartigau.


Filmographie

En tant qu'acteur

1994 : Le Péril jeune de Cédric Klapisch : Tomasi

1995 : Mémoires d'un jeune con de Patrick Aurignac : Luc

1996 : Chacun cherche son chat de Cédric Klapisch : Le batteur

1996 : 56 fois par semaine (court métrage) de Raphaël Fejtö

1997 : Dobermann de Jan Kounen : Manu

1997 : Gadjo Dilo de Tony Gatlif : Stéphane

1997 : Déjà mort d'Olivier Dahan : Romain

1998 : Je suis né d'une cigogne de Tony Gatlif : Otto

1998 : Les Kidnappeurs de Graham Guit : Zéro

1999 : Peut-être de Cédric Klapisch : Arthur

2001 : Le Petit Poucet d'Olivier Dahan : Un garde de la reine

2001 : Being Light de Jean-Marc Barr : Maxime Lecocq

2001 : 17 fois Cécile Cassard de Christophe Honoré : Matthieu

2001 : CQ de Roman Coppola : le réalisateur hippie

2002 : Filles perdues, cheveux gras de Claude Duty : Mathieu

2002 : Adolphe de Benoît Jacquot : d'Erfeuil

2002 : Pas si grave de Bernard Rapp : Léo

2002 : Shimkent Hotel de Charles de Meaux : Romain

2002 : L'Auberge espagnole de Cédric Klapisch : Xavier Rousseau

2002 : Le Divorce de James Ivory : Yves

2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie (simple apparition)

2003 : Osmose de Raphaël Fejtö : Rémi

2004 : Exils de Tony Gatlif : Zano

2004 : Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé : Arsène Lupin

2005 : De battre mon cour s'est arrêté de Jacques Audiard : Tom

2005 : Les Poupées russes de Cédric Klapisch : Xavier Rousseau

2006 : Dans Paris de Christophe Honoré : Paul

2007 : Molière de Laurent Tirard : Molière

2007 : L'Âge d'homme... maintenant ou jamais ! de Raphaël Fejtö : Samuel / Léonard de Vinci

2008 : Paris de Cédric Klapisch : Pierre

2008 : Et après de Gilles Bourdos : Nathan Del Amico

2009 : Persécution de Patrice Chéreau : Daniel

2010 : L'Arnacoeur de Pascal Chaumeil : Alex Lippi

2010 : L'homme qui voulait vivre sa vie d'Eric Lartigau : Paul Exben

2010 : Raiponce : voix parlée de Flynn Rider

2012 : Populaire de Regis Roinsard : Louis Echard

A la télé

1994 : Frères d'Olivier Dahan : Marco

Au théâtre

1995 : Grande École de Jean-Marie Besset, mise en scène Patrice Kerbrat

2010 : La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang



19535037 pages visitées