Francois Cluzet

François Cluzet

Biographie

François Cluzet est né le 21 septembre 1955 à Paris (France)

Marqué par la prestation de Brel sur scène dans L'Homme de la Mancha, François Cluzet, fils d'un marchand de journaux du VIIe arrondissement, rêve très tôt de célébrité. Adolescent, il chante dans des groupes de rock, mais son amour des textes le porte vers la comédie. Quittant le lycée à 17 ans, il intègre le Cours Simon, puis ceux de Périmony et Cochet. Après des débuts sur les planches en 1976 et quelques téléfilms, il apparaît au cinéma en 1980 dans Cocktail Molotov de Diane Kurys. La même année, Claude Chabrol, qui deviendra son réalisateur-fétiche, lui confie un des rôles principaux de sa chronique paysanne en pays bigouden, Le Cheval d'orgueil. Ils se retrouveront dès 1982 pour Les Fantômes du chapelier.

L'année 1983 est très riche pour François Cluzet, frère de Pinpon-Souchon dans L'Eté meurtrier et enfant du peuple dans Vive la sociale, deux prestations qui lui vaudront en 1984 le Prix Jean-Gabin et une double nomination aux César (Meilleurs espoir et second rôle). Parfois comparé à Dustin Hoffman, l'acteur se révèle aussi à l'aise en prolo au grand coeur dans Force majeure (1989) qu'en chef d'entreprise malhonnête dans Association de malfaiteurs ou en Camille Desmoulins dans La Révolution française. Dans les années 80 toujours, il croise la route de Gatlif, Claire Denis, et tourne avec les deux Bertrand du cinéma français : Tavernier (le jazzy Autour de minuit en 1986) et Blier (Trop belle pour toi). Plus tard, il travaillera avec deux grands Américains, Altman et Kasdan.

Lui dont le modèle est Spencer Tracy dans Dr Jekyll et Mr Hyde incarne volontiers les individus troubles. Son mentor Chabrol lui offre le rôle du mari médiocre d'Huppert dans Une affaire de femmes, et celui, jaloux, de Béart dans L'Enfer (1994). Ce goût pour les personnages tourmentés le conduit à camper à plusieurs reprises des écrivains, sur un mode mélancolique (Fin août, début septembre) ou loufoque (L' Examen de minuit) et surtout Les Apprentis de Salvadori, un de ses plus gros succès, en 1995. Il s'illustre ensuite surtout dans la comédie, affichant une prédilection pour les doux dingues, comme en témoignent ses compositions délirantes dans France boutique de Tonie Marshall, Janis et John ou encore Quatre étoiles.

C'est pourtant sa prestation dans un thriller, Ne le dis à personne de Guillaume Canet (un des champions du box office 2006) qui lui vaudra son premier César. Il retrouvera l'acteur/réalisateur en 2008 pour Liens du sang. Devenu un acteur de tout premier plan, François Cluzet participe au luxueux film choral Paris de Cédric Klapisch et enchaîne les premiers rôles forts : alcoolique dans Le Dernier pour la route (2009), il se retrouve souvent dans des histoires d'escrocs et de gangsters en tous genres, comme dans A l'origine (2008) ou encore dans Blanc comme neige (2010). Pour Les Petits mouchoirs, sa troisième collaboration avec Guillaume Canet, François Cluzet joue avec brio les chefs de bande bien trop stressés, aux côtés de Marion Cotillard, Benoît Magimel, Gilles Lellouche et Jean Dujardin.

Cluzet n'hésite pas à se glisser dans la peau de personnages issus de différentes catégories sociales. Preuve en est en 2011, l'acteur passant d'un statut précaire dans Mon père est femme de ménage à un statut plus que confortable dans Intouchables, au sein duquel il campe le rôle d'un riche aristocrate se liant d'amitié avec quelqu'un de très différent de lui, interprété par le comique Omar Sy.


Filmographie

1976 : Pour 100 briques t'as plus rien... de Didier Kaminka, mise en scène Henri Garcin, théâtre

1978 : Haute Surveillance de Jean Genet, mise en scène Claude Mathieu, théâtre

1979 : Le Gros Oiseau de Jean Bouchaud, mise en scène Jean-Michel Ribes, théâtre

1979 : Cocktail Molotov de Diane Kurys

1979 : Le Journal de Philippe Lefebvre

1980 : Chère Olga de Philippe Condroyer

1980 : Le Cheval d'orgueil de Claude Chabrol

1980 : La Double Inconstance de Marivaux, mise en scène Alain Françon, Bonlieu Espace 300, Annecy, théâtre

1981 : Le gros oiseau de Jean-Michel Ribes

1981 : Le Boulanger de Suresnes de Jean-Jacques Goron

1982 : Paris Saint Lazare, série télévisée

1982 : Les Fantômes du chapelier de Claude Chabrol

1982 : Coup de foudre de Diane Kurys

1983 : Lulu de Frank Wedekind, mise en scène André Engel, Bataclan, théâtre

1983 : L'Été meurtrier de Jean Becker

1983 : Vive la sociale ! de Gérard Mordillat

1983 : Julien Fontanes, magistrat, série télévisée (1 épisode)

1983 : Un manteau de chinchilla de Claude Othnin-Girard

1984 : Le bout du lac de Jean-Jacques Lagrange

1984 : La mèche en bataille de Bernard Dubois

1984 : Manipulations de Marco Pico

1984 : Aveugle, que veux-tu ? de Juan Buñuel

1984 : Les Enragés de Pierre-William Glenn

1985 : Autour de minuit ('Round Midnight) de Bertrand Tavernier

1985 : États d'âme de Jacques Fansten

1985 : Elsa, Elsa de Didier Haudepin

1985 : Rue du départ, de Tony Gatlif

1987 : Association de malfaiteurs de Claude Zidi

1987 : Jaune revolver d'Olivier Langlois

1988 : Chocolat de Claire Denis

1988 : Force majeure de Pierre Jolivet

1988 : Une affaire de femmes de Claude Chabrol

1988 : Deux de Claude Zidi

1988 : Sueurs froides, série télévisée (1 épisode)

1989 : Un tour de manège de Pierre Pradinas

1989 : Trop belle pour toi de Bertrand Blier

1989 : La Révolution française, de Robert Enrico

1990 : Y'a pas que les chiens qui s'aiment de et avec Marie Trintignant et François Cluzet, théâtre

1991 : À demain de Didier Martiny

1992 : Sexes faibles de Serge Meynard

1992 : Olivier olivier de Agnieszka Holland

1992 : L'Instinct de l'ange de Richard Dembo

1992 : Belgicae d'Anita Van Belle, mise en scène Pierre Pradinas, lecture Festival d'Avignon, théâtre

1993 : Lucas de Nadine Trintignant

1994 : Le Vent du Wyoming de André Forcier

1994 : L'Enfer de Claude Chabrol

1994 : Prêt-à-porter de Robert Altman

1995 : Dialogue au sommet de Xavier Giannoli

1995 : French Kiss de Lawrence Kasdan

1995 : Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau

1995 : Les Apprentis de Pierre Salvadori

1996 : Enfants de salaud de Tonie Marshall

1996 : Le Silence de Rak de Christophe Loizillon

1996 : L'huile sur le feu de Jean-Daniel Verhaeghe

1997 : Le Déménagement d'Olivier Doran

1997 : Rien ne va plus de Claude Chabrol

1997 : La Voie est libre de Stéphane Clavier

1998 : L'Examen de minuit de Danièle Dubroux

1998 : Fin août, début septembre d'Olivier Assayas

1998 : Dolce Farniente de Nae Caranfil

1998 : Le goût des fraises de Frank Cassenti

1999 : Jacques et Mylène de Gabor Rassov, mise en scène Pierre Pradinas, théâtre

2000 : L'Algérie des chimères de François Luciani

2000 : Les enfants du printemps de Marco Pico

2001 : L'Adversaire de Nicole Garcia

2002 : Mais qui a tué Pamela Rose ? d'Éric Lartigau

2002 : Janis et John de Samuel Benchetrit

2002 : France Boutique de Tonie Marshall

2002 : La Famille Guérin, série télévisée

2003 : Quand je vois le soleil de Jacques Cortal

2003 : Je suis un assassin de Thomas Vincent

2004 : La Cloche a sonné de Bruno Herbulot

2005 : Vénus et Apollon, série télévisée (1 épisode)

2006 : Quatre étoiles de Christian Vincent

2006 : Ne le dis à personne de Guillaume Canet

2007 : Ma Place au soleil de Eric de Montalier

2007 : La Vérité ou presque de Sam Karmann

2007 : Détrompez-vous de Bruno Dega

2008 : Les Liens du Sang de Jacques Maillot

2008 : Paris de Cédric Klapisch

2009 : À l'origine de Xavier Giannoli

2009 : Le Dernier pour la route de Philippe Godeau

2010 : Blanc comme neige de Christophe Blanc

2010 : Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet

2011 : Mon père est femme de ménage de Saphia Azzeddine

2011 : L'art d'aimer d'Emmanuel Mouret

2011 : Illegal Love de Julie Gali (Voix)

2011 : Intouchables de Eric Toledano et Olivier Nakache



19535244 pages visitées