Eric Bergeron

Eric Bergeron



Biographie

Eric Bergeron est né à Paris (France)

Après une formation en cinéma d'animation à la prestigieuse école C.F.T. Gobelins à Paris, ente 1984 et 1985, Eric "Bibo" Bergeron devient aussitôt assistant animateur pour de grands films français comme Astérix chez les Bretons (1986) de Pino van Lamsweerde, puis animateur dans Astérix et le coup du menhir (1989) réalisé par Philippe Grimond.

Il est rapidement remarqué par les animateurs américains et anglais, et invité à rejoindre l'équipe de Steven Spielberg dans Fievel au Far West (1991). Deux ans plus tard, il travaille comme superviseur d'animation dans plusieurs productions, dont Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique de Dick Zondag, Ralph Zondag, Phil Nibbelinck et Simon Wells. Cette même année, 1993, il crée son propre studio d'animation, Bibo Studio, en partenariat avec Pascal Chevé, directeur de films publicitaires.

L'animateur travaille pour plusieurs grand studios américains, comme FOX (Les Aventures de Zak et Crysta dans la forêt tropicale de FernGully en 1992), Walt Disney Animation Studios (Dingo et Max en 1995) et MGM (Charlie 2 en 1996). La télévision étant également intéressée par son travail, Bergeron devient assistant designer et storyboarder de plus d'une dizaine de téléfilms et séries d'animation entre 1994 et 2006.

Lorsqu'il rejoint l'équipe de DreamWorks Animation, de Steven Spielberg, l'animateur est vite propulsé au rang de réalisateur, co-dirigeant avec Will Finn, Don Paul et David Silverman, La Route d'Eldorado (2000). Le succès de ce film lui permet de co-réaliser, avec Vicky Jenson et Rob Letterman, un projet bien plus ambitieux, Gang de requins (2004). Avec un budget de 75 millions de dollars, la production fait 367 millions de recettes dans le monde entier et reçoit une nomination à l'Oscar du meilleur film d'animation en 2005.

Un tel succès garantit à l'animateur l'opportunité de participer à la création et au développement des plus grandes productions de DreamWorks Animation, comme Souris City (2006), Bee movie - drôle d'abeille (2006) et le court-métrage Madagascar - Mission Noël (2005), spin-off du long-métrage Madagascar (2007).

Gardant tout de même un œil sur le marché français de l'animation, Eric Bergeron coproduit le court-métrage French Roast, nommé à l'Oscar 2008. Il décide alors de tourner son premier film en assumant tout seul la réalisation. Le résultat est Un monstre à Paris (2011), évocation romantique de la capitale française, accompagné de l'opportunité de travailler avec Vanessa Paradis et Mathieu Chédid, qui prêtent leurs voix aux personnages principaux tout en signant la bande sonore du film. Malgré un budget moins important que celui des productions américaines dans lesquelles il avait travaillé, ce premier long-métrage français connaît un succès considérable, dépassant 1,5 millions d'entrées en France.




Filmographie

En tant que réalisateur

2000 : La Route d'Eldorado

2004 : Gang de requins

2011 : Un monstre à Paris



19691450 pages visitées